12 et 13 juillet: Bruxelles toujours

Publié le par x

Soirée du 12 juillet

Les cyclistes se sont enfin posés, accueillis au squat POLYGONE: gîte, couvert délicieux, film, débats, rencontres, échanges ...

Ce lieu, anciens locaux de la télévision belge AB3, est investi depuis peu  par des réfugiés afghans et les "Indignés", tous ayant été "délogés" de leurs précédents lieux d'occupation. La mobilisation de tous a permis la récente régularisation de 85 de ces Afghans, suite à une grève de la faim de ces derniers.

Squat-Polygone.jpg

 

Mercredi 13 juillet

- Rencontre avec un responsable du CARS AMO – Centre d’Accompagnement et de Réinsertion Sociale  qui nous présente la situation des Mineurs Etrangers Non Accompagnés (MENA) de la région de bruxelloise (près de 300 jeunes dont 80% d' Afghans), situation plus ou moins bien gérée par FEDASIL:  ils vivent dans des hôtels, totalement livrés à eux-mêmes.  Pour palier cette situation, le CARS AMO  a décidé de les intégrer à certains réseaux dont ils sont responsables (Maisons de jeunes...), de mettre en place des systèmes de tutorat.

- Conférence de presse organisée au siège de la LDH Belgique francophone ( écouter ici )

PICT0055-copie-1.JPG PICT0057.JPG

- Nous sommes attendus pour manger au siège de l'association "PIGMENTS"  association qui , entre autres projets,  soutient et accompagne  les Sans-papiers de Bruxelles. ( écouter ici )

-  Puis quelques cyclistes vont saluer les 24 réfugiés pakistanais en grève de la faim et de la soif depuis le 29 juin:

  L’horreur et l’indignité en direct de Bruxelles !

Suite à cette visite, l'équipe du Jungle tour a diffusé un appel  pour un envoi massif de messages  à la Vice-Première Ministre chargée de la Politique de migration et d’asile et au Secrétaire d'Etat à la Politique de migration et d'asile.

A l'heure où cette page est écrite, les nouvelles ne sont pas bonnes:

Non seulement les 24 Pakistanais grévistes de la faim et de la soif ont été expulsés hier au soir par la police du local qu’ils occupaient dans le centre de Bruxelles (… et qui appartient au CPAS, l’équivalent belge de notre action sociale), mais ils ont été flanqués à la rue sans relogement (sauf un qui a été hospitalisé). La CRER a trouvé un logement provisoire pour la nuit, mais ce soir ? et les autres soirs ? 

  Un gouvernement sans légitimité – puisqu’uniquement chargé des affaires courantes – est en train de pousser 24 personnes à la mort et ne bouge pas…

 

 

Voici le texte de l'appel à soutien diffusé par les cyclistes du Jungletour le 13 juillet :

 

 

APPEL À SOUTIEN

 

 

Après avoir parcouru depuis le 2 juillet différents lieux du Nord – Pas-de-Calais et de Belgique où sont présents des exilés et des migrants, nous avons rencontré lors de notre dernière étape à Bruxelles les vingt-quatre Pakistanais en grève de la faim pour obtenir leur régularisation. Ils occupent actuellement un immeuble rue Dansaert 168, d'où ils risquent d'être expulsés ce vendredi.

 

Ils ne prennent ni sucre ni sel, et leur état de santé se dégrade rapidement, d'autant que certains d'entre eux sont déjà atteints de pathologies comme l'hépatite C et refusent les injections. Les battements cardiaques de l'un d'entre eux sont descendus à 52 / minute.

 

Le ministère refuse pour l'instant toute démarche de régularisation. Nous l'appelons à revenir de toute urgence sur cette position avant que l'irréparable ne se produise, et à donner un titre de séjour pérenne à ces personnes.

 

Merci de d'envoyer de toute urgence le message ci-dessous, que vous pouvez adapter si vous le souhaitez, à :

 

Madame Joëlle Milque

Vice-Première Ministre chargée de la Politique de migration et d’asile

avenue des Arts 7

1210 Bruxelles

milquet@milquet.belgium.be

 

Monsieur Melchior Wathelet
Secrétaire d'Etat à la Politique de migration et d'asile
Rue de la Loi 51
1040 Bruxelles
info@wathelet.fed.be

 

L'équipe du Jungletour 2011.

 

« Mme la vice-ministre, Monsieur le secrétaire d'État,

La situation des 24 Pakistanais en grève de la faim rue Dansaert 168 à Bruxelles, est particulièrement préoccupante. Pour obtenir leur régularisation, ils ne prennent ni sucre ni sel, et leur état de santé se dégrade rapidement, d'autant que certains d'entre eux sont déjà atteints de pathologies comme l'hépatite C et refusent les injections. Les battements cardiaques de l'un d'entre eux sont descendus à 52 / minute.

La situation dans leur pays s'est fortement aggravée depuis le début de cette année, en particulier dans la région dont ils sont originaires, à la frontière avec l'Afghanistan.

Je vous demande donc de toute urgence de régulariser leur situation. »

 

 

 

 

Le Jungletour 2011 est soutenu par :

Amnesty International Nord – Pas-de-Calais / Somme

Artisans du Monde – Lille

L'Auberge des Migrants

CASPA

CCFD

La CIMADE

Emmaüs Dunkerque

Flandre Terre Solidaire

Fraternité Migrants Bassin – Minier 62

Fréquence Paris Plurielle

GISTI

Le Grand Mi – Lille

Itinérance – Cherbourg

Ligue des Droits de l'Homme – Belgique francophone

La Marmite aux Idées

Réseau Éducation Sans Frontières – France

SALAM Nord – Pas-de-Calais

Solidaires – Union locale de Lille

Terre d'Errance Flandre littorale

Terre d'Errance Norrent-Fontes

 

Bruxelles---Greve-de-la-faim-Pakistanais.jpg

Commenter cet article