Mardi 12 juillet: Au Parlement européen de BRUXELLES

Publié le par x

Encore une bonne soixantaine de kilomètres et le Jungle tour 2011 boucle son périple par une arrivée remarquable au Parlement européen:

 PICT0034-copie-1.JPG               jungletour2011_cyclobxl.jpg

PICT0038-copie-1.JPG

 

Après avoir été sollicitée par l'équipe organisatrice du jungle tour 2011, Hélène Flautre députée européenne (Europe Ecologie Les Verts) a organisé une rencontre, au sein du Parlement européen, à laquelle elle a invité tous les députés de la Commission LIBE ( Libertés civiles, justice et affaires intérieures)

3 députées présentes: 

Hélène Flautre: groupe EELV/ALE

Marie-Christine VERGIA: groupe gauche unitaire européenne.

GRIESBECK Nathalie (représentée par son assistant parlementaire):  - groupe ADLE (Alliance des Démocrates et des Libéraux pour l'Europe)

Délégation Jungle tour: 20 personnes (associations + cyclistes)


262185_1875263320822_1218363799_1898755_7958476_n.jpg 263984_1875263200819_1218363799_1898754_2082593_n-copie-1.jpg 


267601_1875264920862_1218363799_1898762_7739435_n.jpg

 PICT0045-copie-1.JPG  Le porte-parole des cyclistes, Stéphane, a témoigné des situations, des échanges, des émotions qui ont jalonné le tour.

Les associations présentes ont été porteuses d'analyses de terrain et de propositions que les députées présentes ont estimées puissantes et utiles aux débats futurs , en particulier à la Commission LIBE. Ces réalités, certes locales, résultent bien d'une application à minima de règles européennes, ni adéquates, ni justes (ex: Dublin II), ou carrément de la non-application des directives européennes pourtant restrictives.

Concernant les violences policières, H.flautre évoque la possibilité d'une saisine de la Cour de Justice européenne link et de la Cour Européenne des Droits de l'Homme (CEDH) link

Elle souligne également la possibilité de déclencher une procédure en infraction à la Commission européenne pour manquement aux normes minimales d'accueil (comme cela a été fait pour les Roms) 

Elle rappelle aussi que les parlementaires ne sont pas déssaisis de ces questions, mais que la procédure étant la CODECISION, le chemin à parcourir face à une majorité conservatrice et favorables aux politiques répressives des gouvernements est encore long et fastidieux.

A suivre...

Optimismes

- de la députée M.Ch. Vergiat: il arrive que, sur des questions de droits et d'humanité, des élu-es, même "de droite", ou "libéraux" se laissent convaincre, par humanisme, chrétien ou non, de ne pas forcément voter comme leur gouvernement le souhaiterait. C'est une infime marge de manoeuvre, mais il est important de ne pas la laisser passer, et le fait d'alimenter les député-es qui nous sont a priori favorables peut les y aider.

- de Sylvie,  lorsque nous nous sommes retrouvés quelques minutes sur le parvis avec les cyclistes qui venaient d'arriver : certes, discours connus et convenus, mais c'est une entrée "officielle", qui peut nous permettre d'aller au-delà du soutien d'Hélène Flautre en l'aidant à étendre cette solidarité.

282284_1875269320972_1218363799_1898782_3405369_n.jpg

 

L'ensemble des débats s'écoute ici

 

 

 

 


 : Dossiers par thème

 


 

Commenter cet article